Skip to main content
Mal de tête

Les formes de céphalées

Il existe de nombreuses formes différentes de maux de tête, par exemple la céphalée de tension et l'algie vasculaire de la face (appelée aussi « cluster headache »). Lisez la suite pour en savoir plus sur les causes, les symptômes et le traitement du mal de tête.

Céphalée de tension ? Une enclume dans la tête…

La forme la plus fréquente de mal de tête est la céphalée de tension. Les personnes qui en souffrent mentionnent souvent une douleur martelante, tiraillante ou écrasante qui siège des deux côtés de la tête (bilatérale) ou à l'avant (frontale).
Beaucoup de patients parlent aussi d'une sensation de compression, comme d'avoir la tête dans un étau. Contrairement à la migraine, la céphalée de tension ne s'aggrave pas de nausées ni d'hypersensibilité. La céphalée de tension ne s'aggravent pas en cas de mouvement. 

Céphalées de tension ou migraine ?

Votre médecin est le plus compétent pour déterminer quel type de mal de tête vous avez. Le test du mal de tête pourra déjà vous mettre sur la voie.

Céphalée de tension : nombreuses causes différentes

Bien que la céphalée de tension soit courante, sa cause n'a toujours pas été totalement élucidée. La douleur peut se produire sans aucune raison apparente, mais aussi suite à des causes diverses.

Que pouvez-vous faire ?

Le mal de tête peut être soulagé ! Pour lutter contre la céphalée de tension, PERDOLAN® Compositum et PERDOPHEN® peuvent aider. PERDOPHEN® contient l’antidouleur efficace ibuprofène associé à la lysine, qui en accélère l’action. En conséquence, cet antidouleur est déjà absorbé par le corps à partir de 10 minutes après la prise, soulageant ainsi rapidement le mal de tête. PERDOLAN® Compositum est un antidouleur alternatif puissant à base de 3 composants actifs : deux antidouleurs (paracétamol et acide acétylsalicylique) en association avec de la caféine, ce qui rend le médicament efficace à la fois contre la céphalée de tension et contre la migraine Dans tous les cas, il est conseillé en priorité de se reposer et se détendre. Parfois, ce type de mal de tête peut être surmonté sans médicaments. Pour des conseils sur la manière de remédier à la céphalée de tension et des méthodes pour tenter de prévenir la douleur, voir le chapitre Quelles solutions contre les maux de tête ?

Algie vasculaire de la face – unilatérale et insupportable

Sans raison apparente, elle vous tombe tout à coup dessus : l'algie vasculaire de la face, également appelée céphalée de Horton ou « céphalée en grappe », de l’anglais cluster Head ache. Une douleur taraudante, perforante, pratiquement intolérable. L'algie vasculaire de la face est une forme sévère de céphalée qui peut même être plus intense que la migraine. La douleur survient toujours d'un seul côté (unilatérale), siégeant derrière l'œil ou à la tempe, et s'accompagne d'un larmoiement, de yeux injectés de sang et d'un écoulement nasal. Chez de nombreux patients, on observe aussi une transpiration plus forte du visage.

L'algie vasculaire de la face survient périodiquement

L'algie vasculaire de la face revient souvent par période, surtout au printemps et en automne. On pense que la cause réside dans un dérèglement du rythme biologique, autrement dit de notre « horloge interne ». Une autre cause peut être une inflammation touchant des vaisseaux sanguins dilatés dans le cerveau.

Diagnostic d'algie vasculaire de la face : ce que vous pouvez faire 

L'algie vasculaire de la face doit donc toujours être examinée par un médecin.

Le saviez-vous ?

La céphalée de tension et la migraine peuvent survenir en même temps. De nombreux patients ne souffrent pas uniquement de céphalée de tension, mais aussi d'autres types de maux de tête.

Lisez la page suivante pour en savoir plus sur le sujet « Causes ».